Grande Conférence de Patrick Viveret

Publié le 27 Février 2008

Les Rencontres des Nouveaux Mondes 2008

Grande Conférence de Patrick Viveret : Changer d’imaginaire politique ou Comment sortir du mur ?

Vendredi 14 mars 2008 à 20h à Liège (Ecole d’Architecture St Luc)

 

Réchauffement climatique, montée des inégalités : le tableau se noircit et nous culpabilise. N’est-ce pas parce que nous ne sommes pas assez responsables, pas assez engagés, pas assez conscientisés, pas assez militants ? Patrick Viveret ne le pense pas. Pour lui, là où le bât blesse, c’est plutôt au niveau de la demande fondamentale de chacun de trouver sa place dans une histoire qui fasse sens. Plutôt que de se complaire dans les délices un peu pervers d’un militantisme sacrificiel, le temps est venu de placer la construction de la joie de vivre au cœur des projets alternatifs. Il ne suffit plus d’affirmer qu’un autre monde est possible, mais de voir qu’une autre manière d’être au monde est déjà là et qu’il nous revient de mettre en réseau toutes les initiatives de ce qu’on appelle les « créatifs culturels ». Un peu comme le fit le mouvement ouvrier à ses origines au XIXème siècle, il s’agit encore et toujours d’articuler la lutte, la proposition transformatrice et l’expérimentation sociale.

Patrick Viveret - qui aime citer Sénèque (« ce n’est pas parce que les choses sont difficiles que nous n’osons pas les faires, mais parce que nous n’osons pas les faire qu’elles sont difficiles ») - est philosophe. Il a fait sa carrière comme magistrat à la Cour des Comptes de la République française. Issu de ce qu’on a appelé en France dans les années ’70, la deuxième gauche (avec des intellectuels et des politiques comme Pierre Rosenvallon, Alain Touraine ou Michel Rocard), il a été le rédacteur en chef de la revue Transversales Science Culture, avec ses amis Edgard Morin et Jacques Robin. Fondateur de « l’observatoire de la décision publique » il rédigea pour le gouvernement Rocard un célèbre rapport sur « L’évaluation des politiques et des actions publiques », puis pour le gouvernement Jospin le rapport baptisé « Reconsidérer la richesse ». Il est l’un des initiateurs du projet international « Dialogues en Humanité » et anime le Centre international Pierre Mendès France. Il est auteur de nombreux ouvrages dont « Pourquoi ça ne va pas plus mal » (Fayard 2005) et a participé à l’ouvrage collectif « Pour un nouvel imaginaire politique » (Fayard, 2006).

ENTREE GRATUITE

Renseignement : Pascale Ambühl (info@etopia.be) + 32 81 242 302.

Rédigé par kak94

Publié dans #observatoirecitoyen

Repost 0
Commenter cet article