La fuite illicite des capitaux estimée à 854,1 milliards de dollars en Afrique

Publié le 19 Avril 2010

logo-ti-france.gif

 

 

La fuite illicite des capitaux estimée à 854,1 milliards de dollars en Afrique

16 avril 2010 dans Dépêches, Economie, Finance 33 vues

APA Li­bre­ville (Gabon) Le conti­nent afri­cain a en­re­gis­tré une éva­sion de fonds es­ti­mée à 854,1 mil­liards de dol­lars soit 427.​000 mil­liards de FCFA, entre 1970 et 2008, selon une étude menée par une équipe de cher­cheurs avec le sou­tien de la Banque mon­diale, du Fonds mo­né­taire in­ter­na­tio­nal (FMI) et du Glo­bal fi­nan­cial in­te­gri­ty. 

Les ca­pi­taux fuient par di­vers ca­naux: dé­tour­ne­ment de fonds pu­blics et de l’aide au dé­ve­lop­pe­ment, trans­fert clan­des­tin des di­vi­dendes, éva­sion fis­cale, sur­fac­tu­ra­tion des pro­duits im­por­tés, sous-​éva­lua­tion des re­cettes d’ex­por­ta­tion (…), selon l'étude dont APA a pu ob­te­nir copie.


Pays le plus peu­plé du conti­nent, le Ni­ge­ria ar­rive en tête des Etats où l’éva­sion illi­cite des ca­pi­taux est aussi la plus forte avec 120.​000 mil­liards de FCFA, suivi par l’Egypte (65.​500 mil­liards de FCFA), l’Afrique du Sud (38.​000 mil­liards), le Maroc (20.​500 mil­liards), l’Al­gé­rie (17.​500 mil­liards), l’An­go­la (29,8 mil­liards) et la Côte d’Ivoire (25,8 mil­liards), le Ca­me­roun 19,5 mil­liards), le Congo (19 mil­liards), la Tu­ni­sie (17,7 mil­liards), le Sou­dan (17,5 mil­liards), le Zim­babwe (16,7 mil­liards), l’Ethio­pie (16,6 mil­liards), la Zam­bie (14,6 mil­liards), le Gabon (12,1 mil­liards).


Dans le cas du Gabon, l’étude montre que la moi­tié des fonds sor­tis frau­du­leu­se­ment du pays s’est ef­fec­tué en huit ans. Entre 2000 et 2008, se sont éva­po­rés 2852 mil­liards de FCFA, dont 850 mil­liards au cours de la seule année 2005, soit 34 mil­liards de plus que la dé­cen­nie (1980-​1990) au cours de la­quelle l’Etat a perdu 816 mil­liards de FCFA.


Selon le rap­port, l’am­pleur de l’hé­mor­ra­gie fi­nan­cière re­pré­sente sept fois le mon­tant de la dette ex­té­rieure de l’Afrique et deux fois son pro­duit in­té­rieur brut (PIB). «Tant que l’Afrique conti­nue­ra à perdre un vo­lume aussi mas­sif de ca­pi­taux, le dé­ve­lop­pe­ment éco­no­mique et la pros­pé­ri­té res­te­ront une chi­mère», conclut le do­cu­ment.


Pour­tant nombre de pays du conti­nent ar­rivent à li­mi­ter les dé­gâts en ma­tière d’éva­sion fis­cale.


Au nombre des bons élèves, le rap­port cite la Na­mi­bie où rien ne se perd, la Gui­née-​équa­to­riale et l’Ery­thrée qui ont tout de même perdu 0,1 mil­liard de FCFA, les Co­mores et Sao Tomé et Prin­cipe (0,2 mil­liard), le Cap vert et la Gui­née-​Bis­sau (0,6 mil­liard de FCFA) et le Tchad (0,7 mil­liard de FCFA).


Viennent en­suite, dans une moindre me­sure, Dji­bou­ti (1,4 mil­liard), le Bénin et le Le­so­tho (1,5 mil­liard), la Gam­bie, la Cen­tra­frique et la So­ma­lie (1,6 mil­liard), le Swa­zi­land (1,8).


Le Sé­né­gal, le Bur­ki­na Faso, la Mau­ri­ta­nie, le Niger et le Togo ont perdu res­pec­ti­ve­ment 2,2 ; 2,4 ; 2,6 ; 2,7 et 2,9 mil­liards de FCFA, les Sey­chelles (3, mil­liards), le Rwan­da (3,3 mil­liards), la Sier­ra Leone (3,5 mil­liards), le Ma­la­wi (4,4 mil­liards), le Bots­wa­na (4,5), la Libye (4,6), l’Île Mau­rice (4,8), l’Ou­gan­da (6,5), le Ghana (6,6), le Mo­zam­bique (6,9), le Kenya (7,3), la Gui­née (7,5), le Mali (8,7), la Tan­za­nie (9 mil­liards de FCFA), Ma­da­gas­car (10), la RDC (10,2), le Li­be­ria (11,2).



source : http://www.afriqueavenir.org/2010/04/16/la-fuite-illicite-des-capitaux-estimee-a-8541-milliards-de-dollars-en-afrique/

Rédigé par kak94

Publié dans #observatoirecitoyen

Repost 0
Commenter cet article