Pétition anti-corruption

Publié le 28 Avril 2009



Bonjour,

 

En février dernier, nous vous avions informé(e) du lancement d’une pétition anti-corruption par des parlementaires européens, une initiative soutenue par Transparency International.

 

L’objectif de cette pétition est de recueillir 1 million de signatures afin d’appeler la Commission européenne à agir sur cette question. En effet, si le traité de Lisbonne est ratifié, en vertu du droit d'initiative populaire, un million de citoyens de différents États membres pourront demander à la Commission de présenter de nouvelles propositions.

 

Cette pétition est désormais disponible en français. TI France vous encourage vivement à la signer et à la diffuser à tous vos contacts.

 

>> Signer la pétition : http://www.stopcorruption.eu/fr-FR/default.aspx  

 

 

Cordiales salutations,

 

L’équipe de TI France

 

Transparence-International (France)

2 bis, rue de Villiers

92300 Levallois-Perret

Tél/fax : +33 1 47 58 82 08

www.transparence-france.org 

 

 

Des députés européens ont lancé, mercredi 18 février, une pétition demandant à la Commission européenne et aux États membres de proposer une législation contre la corruption, notamment en ce qui concerne les relations entre l'UE et les pays tiers. Les parlementaires souhaitent que l'UE garantisse la transparence et la prévisibilité des aides accordées aux pays partenaires. Selon eux, l'UE devrait exiger de l'industrie extractive (par exemple impliquées dans l'exploitation minière) dépendant des juridictions européennes qu'elle divulgue les paiements effectués aux gouvernements des pays où elles opèrent. L'UE devrait également mieux coordonner ses efforts pour enrayer l'évasion fiscale et les activités financières illicites qui sont rendues possibles grâce à l'utilisation des paradis fiscaux, et défendre, au niveau mondial, une réglementation stricte de ces paradis fiscaux.

 

En outre, l'UE, les États-Unis et d'autres partenaires devraient partager une liste des responsables officiels (et de membres de leur famille proche) contre lesquels il existe des preuves crédibles de corruption. Certaines personnes devraient même être interdites de disposer des droits de propriété dans les États membres de l'UE et les avoirs détenus dans des comptes bancaires en Europe des personnes ciblées devraient être gelés. Enfin, les députés considèrent que l'UE devrait accorder la priorité à la lutte contre la corruption dans toutes les politiques et les dépenses. La pétition a été lancée par Ana Gomes (PSE, portugaise), Fiona Hall (ADLE, britannique), José Ribeiro e Castro (PPE-DE, portugaise), Luisa Morgantini (GUE/NGL, italienne), Marie-Hélène Aubert (Verts/ALE, française) et Ryan Eoin (UEN, irlandais). Cette pétition, qui est également soutenue par Global Witness & Transparency International, est disponible sur le site suivant: http: //www.stopcorruption.eu  

 

Rédigé par kak94

Publié dans #signer ou lancer une petition

Repost 0
Commenter cet article