La lutte des DALO continue

Publié le 25 Juin 2010

La lutte des DALO continue

 

Droit au Logement  
Droit Au logement Paris et environs – 24 rue de la Banque - 75002 Paris
tél : 01 42 78 22 00 • fax 01 42 78 22 11 • <
http://www.droitaulogement.org/>


COMMUNIQUE
Paris le  22 06 2010

Campagne du collectif des oubliés du DALO , les suites:
 
Nouvelle victoire judiciaire  :
Le propriétaire du 180 rue de la Croix Nivert est débouté de toute ses demandes  à l’encontre du DAL. Le TGI de paris en référé a rendu, 2 semaines après l’audience en référé d’heure à heure, une ordonnance où il se déclare incompétent. Le propriétaire demandait au TGI d’interdire l’accès à un périmètre de 60m de son immeuble sous astreinte de 500 euros par jour ...
L’immeuble que ce riche particulier prétend mettre en vente, est toujours inoccupé, comme depuis 26 ans, grâce au zèle de la police, et du minstère du logement qui refuse de le réquisitionner. Un voeux du Conseil de Paris  a été adopté le 14 juin, demandant à l’État d’appliquer la loi de réquisition.
 
Le Ministère du logement refuse toujours de faire respecter la Loi DALO
Le chef de Cabinet, du Secrétaire d’Etat au logement a reçu une délégation cet après midi. Le collectif des oubliés du DALO a demandé :

Un engagement écrit de relogement des prioritaires DALO mobilisés dans le collectif, déterminant un nombre de relogements mensuels. Le Ministère a refusé de reconduire un protocole tel que celui qui a permis le relogement des 354 familles sur 374 du campement de la rue de la banque.
La mise en place de moyens de relogements supplémentaires pour loger tout les DALO prioritaires : SOLIBAIL à Paris (sous location dans le parc locatif privé), et réquisition des logements vacants. Le ministère refuse la réquisition.
L’arrêt des expulsions des demandeurs DALO : refus du Ministère qui se contentera de proposer un hébergement. La Loi oblige le Préfet à reloger, il préfère expulser  ... sans relogement ...


La répression continue, mais ne décourage pas les mal-logés :
Le DAL a également dénoncé la répression en cours : brutalités et mauvais traitement des mères de familles, notamment lors de leur interpellation. Harcèlement judiciaire contre le DAL pour intimider, convocations au commissariat de JB Eyraud, ...

Le collectif des oubliés du DALO tiendra une AG dans les prochains jours pour déterminer la suite du mouvement, qui devrait se poursuivre d’autant plus cet été que de nombreuses expulsions sont annoncées.




Contacts:
Collectif des DALOs : 06 20 68 38 05
DAL : 06 16 12 55 27

Rédigé par kak94

Publié dans #justice

Repost 0
Commenter cet article