À LA VEILLE DU SOMMET EUROPÉEN, LES SYNDICATS EUROPÉENS

Publié le 28 Février 2012

 S Y N D I C A L E

À LA VEILLE DU SOMMET EUROPÉEN, LES SYNDICATS EUROPÉENS

ADRESSENT UN MESSAGE aux DIRIGEANTS EUROPÉENS

 

Les effets de la crise économique et sociale ont atteint des

niveaux insoutenables pour des millions d’Européens. Les

mesures d’austérité aggravent la situation et provoquent

d’énormes dégâts sociaux comme le soulignent, d’ailleurs, des

économistes réputés.

 

Les dernières statistiques européennes sur l’emploi montrent

que le taux de chômage atteint un niveau record, en particulier

chez les jeunes : dans de nombreux pays, quasiment un jeune

sur deux est sans-emploi. 115 millions de personnes, soit

23,5 % de la population, est menacée de pauvreté ou d’exclusion

sociale. Les inégalités se creusent. La peur du lendemain

est grande avec comme conséquences le repli national et la

montée de l’extrême droite.

 

Face à la dégradation de la situation économique et sociale, la

seule réponse de nos dirigeants est le durcissement de l’austérité.

Le 30 janvier dernier, un Sommet européen a mis au

point un nouveau traité international qui grave dans le marbre

la discipline budgétaire. La monnaie unique implique une gouvernance

économique, mais le syndicat européen s’oppose à

ce traité qui ne répond pas aux problèmes de l’emploi et de la

précarité croissante et risque d’enfoncer durablement l’Europe dans la crise.

 

 leociaux.

 

Nous rejetons :

• La pression à la baisse sur les salaires,

• Le démantèlement de la protection sociale,

• La flexibilisation du marché du travail,

• La privatisation des services publics,

• La diminution du montant des pensions,

• L’exclusion sociale,

• La remise en cause des négociations collectives et du

dialogue social,

• Une répartition injuste des efforts : les travailleurs paient

le prix fort d’une crise qu’ils n’ont pas causée, alors que le monde de la finance et les spéculateurs s’en sortent indemnes.

 

 

Le syndicat européen plaide pour un plan de relance pour

l’Europe, donnant priorité aux investissements en faveur d’une

croissance durable ; aux emplois de qualité ; à la justice sociale

tout en luttant contre les inégalités.

Nous proposons :

• Un plan de relance et d’investissements européen pour des

emplois de qualité,

• Une politique industrielle européenne dynamique orientée

vers une économie verte bas-carbone et vers les secteurs

d’avenir, porteurs d’emplois et de croissance,

• Un rétablissement de l’équilibre budgétaire sur le long terme,

• Des garanties d’emploi de qualité pour les jeunes,

• Une mise en commun de la dette au moyen d’euroobligations,

• Une taxe sur les transactions financières pour assurer, aussi,

des politiques d’investissements,

• L’intensification de la lutte contre le dumping social et

salarial,

• L’harmonisation de l’assiette fiscale avec un taux d’imposition

minimum pour les entreprises,

• Le respect et la garantie des droits sociaux fondamentaux,

• La lutte contre la fraude et l’évasion fiscales.

 

 

ALLEMAGNE

 

 

DGB ANDORRE USDA AUTRICHE OGB BELGIQUE CGSLB, CSC, FGTB BULGARIE

PODKREPA, CITUB

 

 

CHYPRE DEOK, SEK, TURK-SEN CROATIE NHS, UATUC DANEMARK AC, FTF, LO ESPAGNE

UGT, CCOO, ELA-STV,

USO

 

 

ESTONIE EAKL, TALO FINLANDE AKAVA, SAK, STTK FRANCE CFDT, CFTC, CGT, FO, UNSA GRECE

ADEDY,

GSEE

 

 

HONGRIE LIGA, ASzSz, SZEF-ESZT, MszOSz, MOSz IRLANDE ICTU ISLANDE ASI, BSRB ITALIE

CGIL, CISL,

UIL

 

 

LETTONIE LBAS LIECHTENSTEIN LANV LITHUANIE LDF, LPSK-LTUC, LPSS (LDS) LUXEMBOURG

LCGB, OGBL

 

 

MALTE CMTU, GWU, For.UM NORVEGE LO, UNIO, YS PAYS-BAS CNV, FNV, MHP POLOGNE

OPZZ, NSZZ Solidarnosc

 

 

PORTUGAL CGTP, UGT REPUBLIQUE TCHEQUE CMKOS ROUMANIE BNS, CARTEL ALFA, CNSLR FRATIA, CSDR

SAINTMARIN

CDLS, CSDL

 

 

SLOVAQUIE KOZ SR SLOVENIE ZSSS SUEDE LO, SACO, TCO SUISSE

SGB/USS, TRAVAIL.SUISSE

-

 

 

TURQUIE DISK, HAK-IS, KESK, TURK-IS ROYAUME-UNI TUC Fédérations syndicales europ éennes

EAEA, EFFAT,

CSEE, FEJ, FEM, EMCEF, EPSU, FETBB, TCH, ETF, UNI-Europa, EUROCOP

Pour

 

l’emploi et

la justice sociale !

29 février 2012

 

ropéenne

Trop c’est trop !

Des alternatives existent

Confédération européenne des syndicats (CES)

stérité, ça ne marche pas !

ice et la cohésion sociales.

Rédigé par kak94

Publié dans #aide et partage

Repost 0
Commenter cet article