La soufrance des réfugiés de Calais.....

Publié le 22 Septembre 2009

Calais: le démantèlement de la "jungle" est "inefficace", selon les associations




CALAIS — Le démantèlement prévu mardi de la "jungle" de Calais (Pas-de-Calais) qui abrite les campements de migrants est "une fausse solution (..), inefficace et qui aggrave la situation", ont déclaré lundi l'ensemble des associations humanitaires locales.

"Détruire les +jungles+ est une fausse solution. Nous, associations engagées quotidiennement auprès des migrants, sommes convaincues que le plan gouvernemental (..) est inefficace et aggrave la situation", ont déclaré la vingtaine d'associations au cours d'une conférence de presse commune à Calais.

"Détruire les abris, c'est provoquer l'éparpillement des camps, livrer les migrants aux réseaux maffieux et ne rien régler sur le fond. C'est persister dans l'erreur de 2002 de la fermeture du camp de Sangatte", ont poursuivi les participants (dont C'Sur, Salam, la Belle étoile, Secours catholique, Ligue des droits de l'homme, Coordination française pour le droit d'asile, Médecins du monde, Amnesty international).

Ils préconisent plutôt une modification des règles du droit d'asile européen (Dublin II) "en prévoyant un mécanisme permettant (aux migrants) de demander asile dans le pays de leur choix ou là où ils ont des liens familiaux, linguistiques ou culturels" et de "prévoir des structures d'hébergement ouvertes à tous".

Les associations ont souligné que depuis que les migrants connaissaient la perspective de démantèlement, "leur nombre visible à Calais a baissé. Certains sont passés en Angleterre. Rares sont ceux qui ont pu déposer une demande d'asile en France (170). La plupart ont fui les menaces policières vers la Belgique et la Hollande, les autres se sont disséminés dans la nature (..) où ils sont privés d'accès aux soins et à la nourriture et livrés (..) à la seule loi des maffias".

Le responsable de l'association Salam, Jean-Claude Lenoir s'est pour sa part déclaré "persuadé qu'il y avait eu un accord secret entre la France et la Grande Bretagne pour laisser passer largement les migrants pendant une semaine" avant l'opération de démantèlement, ceci pour la faciliter.

Selon des sources proches du dossier, les opérations de démantèlement débuteront tôt mardi matin et le ministre de l'Immigration Eric Besson devrait se rendre sur place en fin de matinée.


http://www.google.com/hostednews/afp/article/ALeqM5gBqnL8JG_zyOtN6qBjdTn_F1MJuQ
source :

Rédigé par kak94

Publié dans #observatoirecitoyen

Repost 0
Commenter cet article