Sécurité alimentaire en Afrique

Publié le 13 Juin 2009





Bien que la crise alimentaire en Afrique ne soit plus au cœur de l´actualité, les crises financière et économique qui ont suivi ne doivent pas en faire oublier les effets persistants, qui continuent de toucher durement bon nombre de ménages africains.

Plus de 300 millions d´Africains font face à une famine chronique - soit près du tiers de la population du continent. Bon nombre de pays qui étaient des exportateurs nets de denrées alimentaires dans les années 70 en sont devenus importateurs nets dans la période récente. Les pays africains importent environ 25 % de leur alimentation, ce qui représente une facture alimentaire annuelle de 15 milliards de dollars.

Les prix des denrées alimentaires, notamment ceux des produits de base indispensables à tant de ménages africains, restent supérieurs à leurs niveaux d´avant la crise. Bien que les prix internationaux aient diminué, cette baisse n´a pas été répercutée sur les marchés locaux. La productivité agricole reste basse et ne suit pas le rythme de la croissance démographique, de l´urbanisation, de l´augmentation des revenus et de la modification des habitudes alimentaires.

Si la récession économique a apporté un répit sous la forme de prix alimentaires moins élevés à court terme, elle a aussi détruit des emplois et fait chuter les revenus. À moyen terme et à plus long terme, la vulnérabilité à la famine s´en trouvera accrue. La crise financière a aussi réduit le montant déjà modeste des capitaux qui pouvaient être investis dans l´agriculture. La CNUCED a qualifié la crise de l´an dernier d´alarmante pour les pays en développement. Déterminée à œuvrer pour la sécurité alimentaire, elle a organisé une réunion débat interactif sur la sécurité alimentaire en Afrique.

Réunion-débat interactif sur la sécurité alimentaire en Afrique
"Les enseignements de la crise alimentaire mondiale récente"
30 juin 2009

La réunion débat interactif sur la sécurité alimentaire en Afrique, intitulée "Les leçons de la crise alimentaire mondiale récente", aura comme invité d´honneur M. Akinwumi Adesina, Vice Président pour les politiques et les partenariats de l´Alliance pour une révolution verte en Afrique. Parmi les participants figureront M. Marcel Mazoyer, professeur émérite d´agriculture comparée et de développement agricole à l´Institut national agronomique (Paris); et S. E. M. Jean Feyder, de la Mission permanente du Grand-Duché de Luxembourg.

Le débat commencera à 15 heures, à l´occasion de la quarante septième réunion directive du Conseil du commerce et du développement.

Le secrétariat de la CNUCED a établi une note de fond intitulée "La sécurité alimentaire en Afrique: les enseignements de la crise alimentaire".


source : http://www.unctad.org/Templates/WebFlyer.asp?intItemID=4884&lang=2

Rédigé par kak94

Publié dans #Société

Repost 0
Commenter cet article