Exigeons la dignité

Publié le 9 Juin 2009


 



SOMMAIRE

La campagne

Les droits humains et la pauvreté

Les thèmes de la campagne

Actualités 

 La campagne (((Exigeons la dignité))) , qui débute en même temps qu’est lancé le rapport annuel 2009 d’Amnesty International, a pour objectif de mettre un terme aux violations des droits humains qui font sombrer les gens dans la pauvreté et les y maintiennent.
Les personnes vivant dans la pauvreté sont victimes de discrimination à différents niveaux, non seulement à cause de leur situation économique, mais aussi en raison de leur genre, de leur race, de leur origine ethnique, de leur âge ou de leur sexualité.
Elles sont privées de leurs droits civils, culturels, économiques, politiques et sociaux.



populations des bidonvilles en Inde



















 Dans l’ensemble, la société civile reconnaît depuis longtemps que l’éradication de la pauvreté n’est pas une question de charité, mais de justice.
La plupart des campagnes de lutte contre la pauvreté s’appuient sur des revendications de justice sociale et économique.
Des mouvements se sont formés pour demander une réponse à la pauvreté qui tienne compte des droits humains.
De nombreuses ONG de développement, faisant campagne sur la pauvreté, utilisent et réclament une approche du développement fondée sur les droits humains. A
mnesty International cherche à compléter le travail de ces organisations, à se joindre à ceux qui essaient de faire comprendre que la pauvreté n’est pas inévitable, mais qu’elle est le résultat des décisions, des actes ou de l’inaction de divers responsables, tels que les gouvernements, les autorités locales, les acteurs économiques et les institutions nationales et internationales.

Amnesty International lance cette campagne, car, soixante ans après la proclamation de la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme par les dirigeants mondiaux, dans l’objectif de rendre tous les êtres humains «libres et égaux en dignité et en droits», des milliards de personnes sont toujours privées des droits et des libertés inscrits dans cette déclaration.
Les personnes qui vivent dans la pauvreté doivent être entendues, être intégrées plutôt qu’exclues, se sentir en sécurité et avoir droit à la santé, à un logement et à l’éducation.
Si nous voulons vraiment améliorer le monde d’aujourd’hui, nous devons faire en sorte que chacun, nanti ou laissé-pour-compte, puisse jouir de la liberté et de la justice.

source : http://www.amnesty.fr/index.php/amnesty/s_informer/actualites/exigeons_la_dignite

Rédigé par kak94

Publié dans #Société

Repost 0
Commenter cet article