Baromètre mondial de la corruption 2009

Publié le 7 Juin 2009

Baromètre mondial de la corruption 2009 : la méfiance des citoyens à l’égard des entreprises s'accroît



Publié aujourd'hui par Transparency International, le Baromètre mondial de la corruption 2009 révèle que la méfiance à l'égard du monde des affaires est croissante. Le grand public estime en effet que le secteur privé a largement recours à des pratiques de corruption pour influencer les décideurs politiques. Les consommateurs se disent aujourd'hui prêts à payer plus cher des biens et des services produits par des entreprises non corrompues.

Autre enseignement, les partis politiques, les instances parlementaires et l'administration sont considérés comme les secteurs les plus corrompus. Parallèlement, les mesures engagées par les pouvoirs publics pour lutter contre la corruption sont généralement considérées comme inefficaces. Enfin, le Baromètre indique une fois de plus que les pauvres sont les plus touchés par la petite corruption et l'extorsion de pots-de-vin.

Une conférence a été organisée à Paris le 3 juin pour présenter les principales conclusions du Baromètre.

Le Baromètre mondial de la corruption de Transparency International est un sondage réalisé chaque année depuis 2003 auprès du grand public. Evaluant les perceptions et les expériences de la corruption des populations de dizaines de pays, le Baromètre met en lumière l’état de l’opinion publique par rapport à ce phénomène, la place qu’il occupe dans les institutions publiques ainsi que les perspectives d’évolution.

Révélant la perception négative du public tant au sein des institutions publiques que des entreprises, le Baromètre 2009 montre clairement que les secteurs public et privé ont beaucoup à faire pour regagner la confiance des citoyens.

Rédigé par kak94

Publié dans #Société

Repost 0
Commenter cet article