Qu’en est-t-il de la solidarité et de la justice sociale ?

Publié le 26 Février 2009

Communiqué de presse -
Plan de relance économique de la Commission:
Qu’en est-t-il de la solidarité et de la justice sociale ?

27-11-2008

Dans la préface du plan de relance économique lancé hier par la Commission européenne, le Président Barroso souligne que les principes fondamentaux de « solidarité et de justice » sont indispensables pour « minimiser le coût humain » de la récession. Pour le Réseau européen anti pauvreté (EAPN), les mesures proposées ne sont pas suffisantes. La justice sociale et l’investissement dans les personnes doivent être au centre de toute action.

« Le plan de relance économique assume que la seule chose nécessaire sont des mesures supplémentaires pour sauver les entreprises et les banques et que la crise actuelle n’est qu’un incident temporaire dans un modèle économique solide », a commenté Fintan Farrell, le Directeur d’EAPN. « EAPN n’accepte pas cette analyse. L’accent mis sur « plus de croissance et d’emplois » n’a clairement pas contribué à réduire la pauvreté et l’exclusion sociale, même en temps de forte croissance économique. Sommes-nous vraiment supposés croire que davantage de mesures allant dans ce sens nous aideront en ces temps de crise ? ».

Pour EAPN, le plan proposé contient quelques mesures très utiles qui pourraient répondre aux besoins des personnes en situation de pauvreté ou celles qui sont le plus éloignées du marché du travail. Pourtant, sans un volet consacré à la justice sociale et à l’investissement dans les personnes, les mesures, telle que l’augmentation des prestations sociales, visant à aider les personnes en situation de pauvreté  pourraient ne servir à rien.

Ce volet consacré à la justice sociale et à l’investissement dans les personnes devrait : 

  • Partir de l’impact de la crise sur les gens et contrer ses effets dans des domaines clés tels que le logement, l’endettement, un revenu adéquat, l’accès à des services de qualité et à des emplois qui leur permettraient aux personnes concernées de sortir de la pauvreté.
  • Rediriger l’investissement public vers l’innovation sociale et environnementale afin de créer des emplois et des services nouveaux qui répondraient aux besoins environnementaux et soutiendraient l’économie sociale en particulier.
  • Reconnaître le rôle fondamental des mécanismes de redistribution et de solidarité pour créer un futur durable.
  • Assurer la participation de toutes les parties prenantes, y compris les personnes en situation de pauvreté, dans les discussions au niveau européen et national sur la mise en œuvre du plan de relance économique et toute future stratégie afférente.

« Ce qu’EAPN souhaite, c’est une stratégie centrée sur les droits humains et non pas seulement les banques et les entreprises. Nous voulons un débat ouvert sur les causes et les conséquences de la crise afin de transformer cette crise en une opportunité d’éviter les erreurs du passé et construire une nouvelle Union européenne sociale et durable », a ajouté Fintan Farrell.


/FIN DU COMMUNIQUE


Voir:

Pour de plus amples informations, veuillez contacter Audrey Gueudet (chargée de communication) ou Fintan Farrell (Directeur), tel. +32 2 226 58 50 - fax. +32 2 226 58 69 - E-mail: team@eapn.eu Cet e-mail est protégé contre les robots collecteurs de mails, votre navigateur doit accepter le Javascript pour le voir – Site web: www.eapn.eu

Rédigé par kak94

Publié dans #solidarite

Repost 0
Commenter cet article