Gaza

Publié le 9 Décembre 2008

Actualités
Gaza : MdM dénonce les entraves à l’accès de l’aide humanitaire

 

Paris, le 4 décembre 2008 - Depuis le 4 novembre dernier, l’action humanitaire des ONG, dont Médecins du Monde, est entravée par un blocus sévère imposé à Gaza, alors même que la situation de la population s’aggrave de jour en jour.

Les 1,5 millions d’habitants de la bande Gaza subissent depuis un mois les effets de la fermeture totale du territoire. Du fait de l’intensification du blocus de ces dernières semaines, même les denrées de base se raréfient. La population subit des coupures d’électricité allant de huit à vingt-quatre heures par jour. Toutes les banques sont fermées car il n’y a plus d’argent liquide disponible. Au niveau médical, les pénuries commencent à se faire sentir : sur la liste de 416 médicaments essentiels, 97 sont en rupture de stock dans les cliniques de la Bande de Gaza (contre 45 en août dernier). Le manque d’approvisionnement en fuel impacte directement le fonctionnement des services d’urgence (seules la moitié des ambulances peuvent être utilisées) et des hôpitaux qui fonctionnent sur générateur.

Si les programmes MdM continuent de fonctionner grâce au travail de notre équipe locale, les expatriés de Médecins du Monde se voient systématiquement refuser l’entrée dans la Bande de Gaza malgré leurs demandes quotidiennes auprès du Bureau de liaison de l’armée israélienne.

Du matériel médical et des médicaments, destinés aux 15 cliniques que soutient MdM sur ce territoire, se voient également interdits d’accès à la bande de Gaza, comme le sont la plupart des approvisionnements humanitaires à destination de la population civile Gazaouie depuis presque un mois. A l’heure actuelle, deux camions MdM contenant des médicaments et du matériel médical sont bloqués à Jérusalem en raison de ce bouclage. L’aide nécessaire n’est plus livrée que partiellement aux populations.

Le collectif AIDA, regroupant des ONG travaillant dans les Territoires Palestiniens, dénonce cette situation dans un communiqué titré Unprecedent denial of access to Gaza must not continue, say International Agencies. Médecins du Monde soutient cette initiative.

Médecins du Monde demande la réouverture des points de passage de la Bande de Gaza, afin de permettre l’accès de l’aide humanitaire et appelle la communauté internationale à faire pression sur le gouvernement israélien afin qu’il n’entrave plus l’acheminement des fournitures et services absolument nécessaires aux besoins de la population gazaouie.


Documents à télécharger :
AIDA’s Press release "Unprecedented denial of humanitarian access to Gaza must not continue say International Agencies"

Rédigé par kak94

Publié dans #observatoirecitoyen

Repost 0
Commenter cet article