Cité nationale de l'histoire de l'immigration

Publié le 3 Novembre 2008

 

La Lettre de la Cité

Info-Flash du 31 octobre 2008
CinéRepères : le ciné-club
Invitation gratuite à la première séance du Ciné-club

La Cité nationale de l'histoire de l'immigration et Radio France Internationale présentent un cycle de rencontres cinématographiques autour des thématiques de son exposition permanente Repères.
CinéRepères, le ciné-club explore chaque mois jusqu'en juillet 2009 l’une des thématiques développées dans l’exposition permanente. Chaque séance sera suivie d’un débat animé par Catherine Ruelle (RFI) et Stéphanie Alexandre (CNHI), en présence des réalisateurs et acteurs des films.

A l'occasion du lancement de CinéRepères, le ciné-club, la Cité nationale de l'histoire de l'immigration invite les abonnés à La lettre de la Cité à la première projection, La Blessure, un film de Nicolas Klotz et Elisabeth Perceval, mardi 4 novembre à 19h, en présence des réalisateurs (voir ci-dessous pour les réservations).



La blessure © Max Hureau

≡ Face à l'Etat
La Blessure, un film de Nicolas Klotz et Elisabeth Perceval
Mardi 4 novembre 2008 à 19h

(France, 2003, 160 min)
Avec : Noëlla Mobassa, Adama Doumbia, Matty Djambo

Blandine est blessée sur le tarmac de Roissy lors d’un retour à l’avion où un groupe d’Africains résiste à l’embarquement. Bien qu’elle soit sur le sol français, sa blessure, sa présence, son être sont niés par la Police Aux Frontières à qui elle demande l’asile. La France est sourde. La France n’est plus une terre d’accueil. Mais une terre butée qui expulse, blesse, et humilie. Réfugiée dans un squat aux fenêtres murées, auprès de son mari Papi qui la soigne, Moktar qui a peur de sortir dans la rue, Steve qui ne se fait plus d’illusions, Fanny et Kary qui vendent leurs corps pour pouvoir dormir sous un toit, Blandine plonge dans le silence...

Nicolas Klotz et Elisabeth Perceval
"Nicolas Klotz et Elisabeth Perceval développent ensemble un mode d’écriture et de filmage qui interrogent autant la forme cinématographique que les bouleversements du contemporain". Après La nuit sacrée, en 1993, adaptée par Elisabeth Perceval d’après L’enfant de sable de Tahar Ben Jelloun, suivront Paria - prix spécial du jury au Festival International de San Sebastian, - et La blessure qui obtient le Grand prix Cinessone du Cinéma Européen. En 2004 ils créent tous deux leur société de production Petites et grands oiseaux. Leur dernière collaboration La question humaine, interprétée notamment par Mathieu Amalric, est sorti en salle en 2007. Parallèlement au cinéma, Nicolas Klotz et Elisabeth Perceval ont mis en sc ène pour le théâtre les textes de Bernard-Marie Koltès, Jean-Luc Nancy ou Sarah Kane.
Scéance suivie d'une rencontre avec les réalisateurs Nicolas Klotz et Elisabeth Perceval
Projection gratuite dans la limite des places disponibles.
Réservations :
spectacle@histoire-immigration.fr

Terre d'accueil, France hostile
Pantalaskas, un film de Paul Paviot
Mardi 2 décembre 2008 à 19h

(France, 1959, 90 min, NB)
Avec : Daniel Emilfork, Julien Carette, Bernard Lajarrige

Manœuvre lituanien immigré, Pantalaskas est un géant placide qui ne parle pas un mot de français. Un soir, au retour du travail, il trouve sa chambre meublée, vidée et relouée. Par deux fois, il tente de se suicider et se rate alors que son propriétaire et deux de ses amis, font tout pour le garder en vie.

Ici et là-bas
Depuis qu'Otar est parti, un film de Julie Bertuccelli
Mardi 6 janvier 2009 à 19h

(France, 2002, 102 min)
Avec : Esther Gorintin, Diana Droukarova, Nino Khomasuridze

Le portrait de trois femmes de générations différentes dans la Géorgie d'aujourd'hui. La grand-mère, la fille et petite fille vivent ensemble dans l’ombre d’un absent : Otar, le fils exilé, sans papiers à Paris.

Lieux de vie
Vivre au paradis, un film de Bourlem Guerdjou
Mardi 3 février 2009 à 19h

(France, 1997, 90 min)
Avec : Roshdy Zem, Fadila Belkebla, Omar Bekhaled

En 1961, pendant la guerre d'Algérie, Lakhdar, ouvrier du bâtiment habite dans le bidonville de Nanterre où il a fait venir sa femme Nora et leurs enfants. Sans le savoir, ils vont se retrouver chacun d’un côté de la barrière, lui travaillant pour les marchands de sommeil, elle militant clandestinement pour le FLN.

Au travail
Le Cri du Coeur, un film de Idrissa Ouedraogo
Mardi 3 mars 2009 à 19h

(Burkina Faso, 1994, 86 min)
Avec : Richard Bohringer, Clémentine Célarié, Félicité Wouassi, Alex De sc as

Mokhtar, un petit Malien quitte son village, avec sa mère, pour rejoindre son père qui s’est enfin fait une situation, à Lyon. Son village et son grand-père lui manquent terriblement. Il a des hallucinations et se croit poursuivi par une hyène. Il faudra toute l’amitié, de Paulo, marginal pour que l’enfant surmonte ses peurs.

≡ Informations pratiques

Les projections ont lieu dans l'auditorium du Palais de la Porte Dorée.
Pour se rendre à la Cité :
Palais de la Porte Dorée
293, avenue Daumesnil
75012 Paris
En métro : Michel Bizot (ligne 8, métro 'Porte Dorée' fermé pour travaux)
En bus : 46 et PC
Consulter le plan d'accès

Plein tarif : 5 euros
Tarif réduit : 3,5 euros

Rédigé par kak94

Publié dans #observatoirecitoyen

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article