Premier observatoire européen de l'accès aux soins

Publié le 25 Septembre 2007

Dossier de presse   Premier observatoire européen de l'accès aux soins - septembre 2007

Couverture du dossier de presse


La conférence "Health and Migrations in the EU" se tiendra à Lisbonne les 27 et 28 septembre 2007 sous l’égide de la présidence portugaise. Elle réunira les ministres de la santé de l'Union Européenne. A cette occasion, un recueil de 25 « bonnes pratiques » autour du thème Migration et Santé sera remis aux Ministres. Parmi celles-ci figurera l’enquête européenne réalisée par Médecins du Monde sur l’accès aux soins des personnes en situation irrégulière.

 

 

Premier observatoire européen de l'accès aux soins - septembre 2007

« Il faut forger le respect et non la peur »

F., patiente de MDM France, Lyon, février 2006

Sommaire

  • QUI SONT LES MIGRANTS EN SITUATION IRRÉGULIÈRE EN EUROPE ?
    Profil des migrants
    Problèmes de santé
  • INÉGAUX FACE AUX DROITS
    Quels droits dans les pays européens ?
    Accès effectif : une toute autre réalité
    Les obstacles à l’accès aux soins
  • LES DEMANDES DE MÉDECINS DU MONDE
    Pour une non discrimination des migrants
    Peut-on renvoyer des malades mourir dans leur pays ?
  • MDM ET LA SANTÉ DES MIGRANTS EN EUROPE
    En Europe
    Pendant leur traversée
  • MDM ET LA SANTÉ DES MIGRANTS EN FRANCE
    Accueillir et soigner dans des centres de soins fixes
    Aller au-devant des plus vulnérables
    Au-delà de l’hexagone
    * Mayotte * Cayenne
    Menaces sur la santé des migrants
  • ANNEXE
    Charte pour la santé de toutes les personnes étrangères résidentes en Europe

Contact Presse :
Florence Priolet / Annabelle Quénet
Tél. : 01 44 92 14 31 / 14 32 – 06 09 17 35 59
infomdm@medecinsdumonde.net

Synthèse

La conférence "Health and Migrations in the EU" se tiendra à Lisbonne les 27 et 28 septembre 2007 sous l’égide de la présidence portugaise. Elle réunira les ministres de la santé de l'Union Européenne. A cette occasion, un recueil de 25 « bonnes pratiques » autour du thème Migration et Santé sera remis aux Ministres. Parmi celles-ci figurera l’enquête européenne réalisée par Médecins du Monde sur l’accès aux soins des personnes en situation irrégulière.

En 2005, le réseau de MdM en Europe a créé un Observatoire Européen de l’Accès aux Soins afin d’apporter un regard objectif sur l’accès aux soins des personnes vivant dans la précarité dans les différents pays de l’UE.

L’objectif est de repérer les dispositions les plus favorables à une vraie politique de santé publique pour ensuite les appliquer à l’ensemble des pays, faisant ainsi progresser l’Union toute entière.

Pour sa première édition, le réseau a choisi de porter son attention sur les personnes les plus vulnérables, auprès desquels les 12 Médecins du Monde en Europe travaillent : les migrants, et en particulier les personnes en situation irrégulière, car ils sont parmi les plus pauvres, les plus exclus, les plus discriminés.
Quel est leur accès aux soins comparé dans plusieurs pays de l’UE, sur le plan des droits mais aussi dans la pratique ?
Les données présentées ici sont inédites, puisqu’il n’existe ni enquêtes nationales ni à plus fortes raisons internationales prenant en compte ces personnes.
Le premier rapport concerne essentiellement 7 pays : Belgique, Espagne, Grèce, France, Italie, Portugal et Royaume-Uni. MdM Pays Bas y a par ailleurs contribué en recueillant des témoignages.
- Les conditions de vie des personnes interrogées sont difficiles : 40 % des personnes ont un logement précaire et 11 % vivent à la rue. Toutes sont sans ressources.
- Sur l’ensemble de la population interrogée, deux personnes sur dix perçoivent leur état de santé comme mauvais ou très mauvais. Seul un tiers des personnes souffrant d’un problème de santé chronique bénéficie d’un traitement en cours. Près de la moitié des personnes ayant déclaré au moins un problème de santé a souffert d’un retard au recours aux soins.
Lors du dernier problème de santé rencontré, une personne sur dix a essuyé un refus de prise en charge par des professionnels de santé.
- 78% des personnes interrogées peuvent théoriquement, au vu de la législation, bénéficier d’une couverture santé. Cependant, les situations sont extrêmement différentes selon les pays, que ce soit en terme d’accès à la couverture santé ou du niveau de prise en charge. Par exemple, en Espagne, à condition d’être inscrites sur les registres municipaux, les personnes ont le même accès aux soins que les résidents. A l’inverse, la Grèce ne prévoit la prise en charge que de quelques soins d’urgence.
- Mais dans les faits, seules 24% des personnes rencontrées bénéficient concrètement d’une couverture santé. En France, seules 7% des personnes sont parvenues à faire valoir leurs droits. En Belgique, de la même façon, seules 14% bénéficient concrètement d’une couverture santé.
- D’une manière générale, les personnes ne sont pas informées de leurs droits : un tiers des personnes ne sont pas informées de leur droit à bénéficier d’une couverture santé.
- Dans le domaine du VIH, la majorité des personnes ignore qu’elles peuvent bénéficier gratuitement d’un dépistage du VIH et près des deux tiers ignorent que les traitements sont accessibles à tous.
- Un autre exemple de déficit d’information : la vaccination des enfants. Sur l’ensemble de la population concernée par ce sujet, une petite majorité seulement sait que leur enfant peut bénéficier gratuitement de la vaccination et/ou dans quel lieu il est possible de s’adresser pour cela.
Ce rapport démontre ainsi qu’une partie de la population vivant dans l’Union Européenne, n’a accès ni à la prévention la plus élémentaire, ni aux soins essentiels alors même qu’il s’agit de personnes vivant dans des conditions particulièrement néfastes à la santé.
Le réseau de MdM en Europe, s’appuyant sur son expérience de terrain et sur des chiffres fiables, demande un égal accès aux soins de toutes les personnes résidant sur le territoire européen, quel que soit leur statut administratif.
Par ailleurs, s’appuyant sur son expérience internationale et le constat de la carence de soins de santé dans les pays d’ou viennent les migrants résidents en Europe, le réseau MdM demande la non expulsion, la régularisation et l’accès aux soins des étrangers gravement malades qui ne peuvent avoir un accès effectif aux soins dans leur pays d’origine. Mieux mettre en valeur nos demandes : encadré à plat bleu ou autre pas forcément en gras

Notre expérience dans les pays européens où, tant la régularisation pour raison médicale que l’accès aux soins sont une réalité, montre que les malades ne viennent pas en Europe pour se faire soigner : ils ne peuvent pas, malades, affronter la migration. L’accès aux soins et à la santé est un préalable incontournable pour répondre aux valeurs de l’Union Européenne. Gras Oublier d’intégrer les populations les plus pauvres dans le processus d’amélioration des systèmes de santé serait une faute fondamentale en termes de santé publique, financier et humain.

Médecins du Monde et les migrants - interview de Françoise Jeanson (septembre 2007

 

 

Enquête européenne sur l'accès aux soins des personnes en situation irrégulière - septembre 2007

Rédigé par kak94

Publié dans #observatoirecitoyen

Repost 0
Commenter cet article