L'Intérieur réfléchit à l'expulsion des immigrés irréguliers sans Air France

Publié le 17 Juillet 2007

Alors que le transport d'étrangers en situation irrégulière, les ESI en jargon administratif, fait l'objet d'une vive polémique de la part des syndicats d'Air France-KLM (AF), le ministère de l'Intérieur envisage déjà des parades.

Depuis octobre dernier, il loue les services auprès d'une compagnie privée, basée en Ile-de-France, d'un bimoteur Beech de 19 places. Cet avion effectue du "cabotage", embarquant des immigrés en situation irrégulière un peu partout en France pour les concentrer dans des aéroports majeurs comme Marseille, Nice ou Paris. D'autres sont même reconduits directement chez eux par cet appareil, y compris jusqu'en Ukraine.

L'utilisation intensive de ce Beech 1900 pourrait donc conduire le ministère de l'Intérieur à louer assez rapidement un deuxième appareil de ce type.

Quant aux vols africains, le ministère de l'Intérieur craint qu'ils suscitent de plus en plus de contestation du personnel navigant et des passagers. Il envisage donc de faire appel à des compagnies africaines ou de louer un à deux charters de grande capacité. Voire à réquisitionner des avions de l'armée qui dispose de deux A340 et trois A310 utilisés pour le transport de troupes.

source : http://www.capital.fr/actualite/Default.asp?source=FI&numero=64500&Cat=IND&numpage=2


" Il était à craindre ce genre de réponse, de la part du gouvernement, concernant les reconduits aux frontières. Nous risquons d'assister à un effet pervers de la prise de position d'Air France. Sans une concertation avec les ONG de défenses de Droits de l'homme, afin de mettre en place des "Observateurs" sur ces charters, nous risquons de remettre en scène des dérapages, comme ceux connus par le passé. La présence d'observateurs à bord des appareils, apporterait la garantie que ces personnes sont rapatriées dans des bonnes conditions."
Karima. 

Rédigé par kak94

Publié dans #Société

Repost 0
Commenter cet article