Dernière chance pour les infirmières bulgares et leur médecin

Publié le 12 Juillet 2007

 

Les infirmères Bulgares et leur médecin seraient-ils devenus le césame de Khadafi qui lui permettrait de faire chanter Sarkozy ?

La Lybie est en effet perçue comme une enclave dans le paysage de l'Euromed. Mal notée pour ce qui est des droits d'expression et humains, sans oublier le passé de Terroriste qui à été le sien, suite au drame de Lockerby.

La Lybie, veut aujourd'hui trouver sa place au coeur de la mondialisation. Elle sait que faire pression par la terreur ne suffit plus et l'excluerai encore plus des projets qui se batissent autour d'elle.

Son premier pretexte pour se rapprocher de l'Europe a été les flux de migrants traversant son pays pour se rendre en Europe.En laissant faire, la Lybie a obligé Bruxelles à réagir, la sommant presque de venir elle même régler le problème sur place, avec ses fonds.

Les infirmères, a leur tour servent de pretexte à une pression politique que voudrait imposer Khadafi. Au prix de vies humaines, il est prêt à employer tous les moyens pour que la Lybie donne l'impression d'être un interlocuteur incontournable de cette région.

Il est à esperer qu'une solution pourra être trouvé et que l'on sauvera la vie de ceux qui ont consacré leur propre vie à en sauver d'autres.

Rédigé par kak94

Publié dans #justice

Repost 0
Commenter cet article